Plus c'est local plus c'est universel.
Fernando Tavora, architecte portugais

Rêve en cuisine

Où l'on mélange les cultures et les épices.

Café du Nord, Arnay-le-Duc

Arnay-le-Duc, en Côte d'Or. Un couple vient de racheter le Café du Nord, un restaurant qu'il compte bien faire revivre. Première mission : trouver de la main-d'œuvre en cuisine. Mais ce n'est pas une mince affaire dans cette petite commune de 1 500 âmes…

Les récents propriétaires ont alors la bonne idée de se tourner vers le centre d'accueil d'un village voisin. L'ancienne caserne de gendarmerie héberge de nombreux migrants venus d'un peu partout dans le monde. Ils rencontrent alors Ayman, réfugié d'Érythrée, pays d'Afrique de l'Est en proie à une violente dictature. Bingo, il a une expérience dans la restauration et adore cuisiner.

Le voilà commis pour le Café du Nord. Très vite, il devient le chef cuisinier du café. Et si ses plats remportent un franc succès, c'est aussi car ici on met un point d'honneur à utiliser les produits locaux. À la carte : rôti à l'époisses ou brick au jambon du Morvan. Et ça ne s'arrête pas là ! Inspiré, le couple organise régulièrement des activités culturelles et militantes. Les habitants et touristes peuvent ainsi redécouvrir les produits du coin, entre deux débats et une soirée musicale.

On s'inspire du Café du Nord et on pousse encore plus loin l'engagement ? C'est par là !

Café du Nord, Arnay-le-Duc